Que risque-t-on en cas de non-respect de l’obligation de formation continue ?

L’obligation de formation continue est liée au devoir de compétence de tout avocat. Si l’avocat n’entretient pas et ne met pas à jour les connaissances nécessaires à l’exercice de sa profession, le développement de son cabinet est bien évidemment en jeu.

Mais il s’agit également d’une obligation de nature déontologique. Son non-respect est donc susceptible d’entraîner des poursuites disciplinaires.

Enfin, les avocats titulaires d’un ou de deux certificats de spécialisation qui ne respectent pas leur obligation de formation continue sont susceptibles de perdre le droit de faire usage de leur(s) mention(s) de spécialisation, sur décision du conseil de l’Ordre de son barreau notifiée au CNB.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0